TourDeJeu, le réseau des jeux en ligne alternatifs : jeux web, casual MMOs, jeux par forum ou par e-mail. En savoir +
En ligne : + de 1400 jeux, + de 5000 news, + de 20000 commentaires
 

Recherche de jeu par critères - Un jeu au hasard !

Catégorie Coups de coeur

Fil des billets - Fil des commentaires

Un retour d'expérience sur le jeu Alt-Minds

Posté le jeudi 4 juillet 2013 par Oelita, rubrique Coups de coeur

Alt-Minds, c'est un jeu en ligne "transmedia" qui a été lancé fin 2012 par Orange, et fait par Eric Viennot, grand nom du jeu vidéo créatif français.

Il avait déjà réalisé In Memoriam il y a quelques années, sorte d'ancêtre d'Alt-Minds. Transmedia : cela veut dire que le jeu était présent en parallèle sur divers media : sur un site web dédié, sur Facebook, sur une application mobile, sur des vidéos (de qualité, composant un vrai feuilleton), mais aussi via d'autres sites parallèles fictifs, et de "faux" articles sur des media classiques. Le tout compose une histoire se déroulant en temps réel, à base d'énigmes et de mini-jeux plutôt geek : analyse d'images, repérages sur google maps, décodages symboliques, recherches d'infos et de traductions sur le web... On recevait également en direct des SMS et des appels téléphoniques un peu flippants. Le jeu comporte également une dimension collaborative sur de la recherche géolocalisée permettant de collecter, en s'y mettant à plusieurs en même temps sur mobile, des codes.

Mon classement finalJ'ai personnellement joué à Alt-Minds, en direct, pendant 8 semaines. Cela s'est terminé courant janvier 2013, donc cela fait un petit moment. J'ai terminé 30ème sur le classement Missions, celui qui suit les énigmes de l'histoire, et 49 au classement général qui prend d'autres éléments en compte.

  • J'ai beaucoup aimé les vidéos et l'ambiance du jeu, le principe de résolution des énigmes, le fait de me balader virtuellement dans plusieurs pays à la recherche d'indices et de lieux.
  • J'ai bien aimé la recherche collaborative de codes (toujours ma collectionite aiguë !).
  • J'ai moins aimé la difficulté un peu basse des énigmes, et le rythme imposé à la fois assez lent et très peu souple (paradoxe), peu adapté à des adultes qui bossent la journée. J'ai trouvé que l'utilisation des réseaux sociaux par les acteurs du jeu était un peu insuffisante aussi, alors qu'il n'aurait pas manqué grand chose pour apporter beaucoup plus de ce côté.

Le jeu pourra aussi se jouer aussi en différé, mais ce n'est pas encore vraiment disponible pour le moment. Il est payant, 15 euros pour la totalité du jeu, et j'ai pris une option à quelques euros en plus pour l'application mobile de collection de codes.

Si je vous en parle finalement aujourd'hui, c'est qu'un site vient de publier une longue interview d'Eric Viennot qui fait un beau retour d'expérience sur ce jeu, ses forces, ses faiblesses, ses difficultés, etc. Je vous encourage vivement à le lire ! Il annonce la version de jeu en différé pour bientôt, aussi, donc restez à l'écoute car malgré ses défauts, c'est réellement une expérience intéressante. Extraits choisis :

"Je pensais que 30 flux d’information par jour était un minimum. Et c’est vrai que pour ceux qui jouent en temps réel, ce n’est pas énorme parce qu’ils actualisent leur page internet heure par heure, voir minute par minute. Pour ceux qui arrivent le soir et qui veulent consacrer au jeu 20 minutes, ou une demi-heure : c’était beaucoup trop. Là on s’est un petit peu trompé."
"On se rend compte que c’est compliqué de satisfaire différents types de publics."
"Ceux qui jouent en communauté aiment la difficulté pour pouvoir s’entraider, collaborer, éventuellement même associer leurs compétences sur certaines énigmes et ça, je pense qu’avec notre niveau de difficulté moyen, c’était beaucoup trop facile pour certains et trop difficile pour d’autres."
" A peu près 200.000 personnes se sont inscrites. Sur ces 200.000, on a eu en France 20.000 joueurs actifs et 5.000 qui ont fait tout le jeu non stop en temps réel."

Bon, 30 ou 49ème sur 5000 joueurs qui ont fait tout le jeu comme moi, c'est pas mal, je suis contente ! D'autres joueurs sont parmi vous ?

Un monde virtuel de construction collaborative

Posté le samedi 20 mars 2010 par Oelita, rubrique Coups de coeur

Est-ce vraiment un jeu ? Est-ce alternatif ? Pas tout-à-fait dans un cas ni dans l'autre, mais ce n'en est pas loin. En tout cas, je trouve cela fascinant...

Je parle du nouveau jeu de la Motion Twin, Kube, proposé sur leur portail Muxxu. De quoi s'agit-il ? D'un jeu d'exploration, de construction, et de collection, dans un monde de cubes.Il a été inspiré par Minecraft.

L'interface en Flash (euh, je crois) permet de se déplacer en temps réel et en 3D dans cet univers composé exclusivement de cubes. Il y en a de différentes couleurs, et certains ont des capacités spéciales. Le monde est divisé en zones de 32 cases de côté. Certaines zones sont publiques, et vous pouvez alors y ramasser et y déposer des cubes à votre convenance. En sachant que d'autres vont tout modifier derrière vous... Il importe donc, si vous désirez vous lancer dans de gros projets architecturaux, de vous réserver une zone. Ceci est une option payante. Vous pouvez autoriser d'autres personnes à collaborer avec vous sur votre zone. Vous dépensez des points d'énergie en ramassant et en posant des cubes : 125 actions par jour maximum.

En dehors de la construction, une autre activité du jeu est l'exploration. Vous n'êtes pas limité en nombre de déplacements, et ceux-ci sont fluides. L'interface est cependant limitée visuellement, et il n'est pas toujours facile, selon la complexité des constructions, de se déplacer sans tomber dans des trous. L'univers est composé d'îles sur un océan. Si vous tombez à l'eau, vous pouvez nager au maximum sur 32 cases avant de vous noyer. Vous pouvez remonter sur un terrain pas trop haut. Mais attention : tous les soirs, à minuit, vous revenez à un point de départ ! Soit une zone publique (il y en a 4 différentes), soit une zone que vous avez réservée. L'exploration doit donc se faire dans la journée.

La principale action des joueurs est de construire, ensemble, des ponts afin de relier les îles plus lointaines et de les explorer. On peut découvrir de nouveaux types de cubes sur les territoires vierges ou éloignés, et on allie ici l'activité de collection à celle de l'exploration. Ces cubes variés et décorés permettent aussi des fantaisies sur les constructions !

Bien entendu, d'autres joueurs n'ont qu'une envie : contrecarrer les plans des explorateurs, et démolir les ponts, ou encore piller les cubes posés par d'autres. Les joueurs se sont donc vite organisés en alliances, en groupes, etc. Par exemple, cette Kubeway Compagny, qui construit un genre d'autoroute aérienne.

Le jeu existant depuis un peu plus d'un mois, il existe déjà pas mal de constructions et de lieux à visiter ! Certains ont bâti de véritables châteaux, d'autres construisent des structures aériennes, et on peut également voir du pixel art sur les cartes de jeu (ci-dessous une carte que j'ai faite sous Excel au cours de mon exploration).

Sans véritable but de jeu, même s'il existe des trophées de construction, d'exploration et de collection (vous pouvez également prendre des photos avec un appareil "Kojak" à acheter dans la boutique), Kube propose finalement un vrai univers virtuel assez étonnant. J'aime l'exploration et la cartographie, ainsi que les activités collaboratives, et je me suis très vite prise au jeu... même si je ne vais pas continuer par manque de temps.

Une curiosité, donc !

Vous pouvez trouver un petit guide jeu sur le forum du jeu.

Tempête sur le Vendée Globe Virtuel

Posté le dimanche 28 décembre 2008 par YeDo, rubrique Coups de coeur

Tempête ? Oui c'est le mot ! Mais pourquoi ? Tout d'abord, une pensée pour les véritables navigateurs. Ils se trouvent dans une mer démontée. Ca parle de vagues de plus de 9 mètres, de vents dépassants les 100 km/h, d'iceberg... Et quand on voit les dégâts ! Plusieurs casses de mat, deux bateaux couchés hier, et un marin qui s'est fait tellement balancer fort par une vague que sa jambe n'a pas tenu. Sympa le vrai Vendée Globe... Combien seront-ils à l'arrivée ?

Elies Tempête aussi sur le Virtual Regatta. Médiatique celle ci. Le blog du skipper Destrenau croule sous les commentaires. Un véritable mini-forum son blog. Mais le plus impressionnant cela reste les reportage Tv. Eh oui, maintenant si on est premier à Virtual Regatta on passe à la télé française monsieur. Comme David Lancry sur M6, c'était il y a trois semaine lorsque ce dernier a pris la tête de l'épreuve. Et la on se dit que ca devient sérieux. Des reportages télé, des vrais skipper en tête, et nous perdus au milieu de tout cela. Il parait même que des télés étrangères ont fait le scoop !

Résultat... un ouragan d'inscriptions. C'était déjà la fête avec plus de 100 000 joueurs. C'était carrément exceptionnel à 200 000. Et bien maintenant nous sommes 277 132 inscrits. Ca laisse songeur non ? Pour ceux qui ont une âme de banquier, je rappelle qu'il y a trois options payantes, chacune à 9,90 euros et que personnellement j'ai vu pas mal de marins virtuels en équiper leur bateau. Certes il y a des doublons. Il y a aussi des abandons, on découvre de temps en temps des bateaux aux trajectoires rectilignes qui n'attendent que de rencontrer une plage pour s'arrêter définitivement. Mais tout de même, plus de 200 000 bateaux ont passé la 1ere porte. Je n'aurais pas parié dessus.

Virtual Regatta Mais un ouragan cela laisse des traces. Et pas qu'un peu. Tellement que les joueurs ont renommé la société ManyPlayers qui s'occupe du jeu en "TooManyPlayers". Site en berne à chaque bascule de temps à 23h, météo qui met une heure à changer, serveurs en berne au petit matin... les problèmes se sont multipliés ces 15 derniers jours. Et quand c'est payant, et qu'en plus il y a un gain... ça râle. Ça râle fort même. Du coup, fini les inscriptions pour le moment. C'est gelé qu'ils ont dit. Pis avec tous ces sous, ils vont muscler leurs serveurs aussi. Ce n'est pas encore revenu à la normale, mais c'est déjà beaucoup mieux ces derniers jours.

Conclusion. On reste entre nous ! Bon 277 132 ça devrait suffire. Mais malgré tout, je reste toujours accroc. Je ferais un autre billet pour parler de mon 60 pieds, mais quand ça ira mieux. Là, il faut que je comprenne pourquoi je perds des places par dizaine alors que ma vitesse et ma trajectoire sont bonnes. Surement parce qu'on est tous regroupés dans cette zone. Allez je remet mon ciré (ce n'est pas un peu démodé les cirés ?), et je vais me remettre à la barre ! Il ne faut pas que je me laisse décrocher cette nuit !

Bon vent à tous.

Course au large, le Vendée Globe Virtuel

Posté le dimanche 23 novembre 2008 par YeDo, rubrique Coups de coeur

Peyron Le Vendée Globe vous avez du en entendre parler non ? La grande course de bateau, en solitaire, et autour du monde... Cette course a lieu tous les 4 ans, et a commencé il y a 2 semaines. Eh bien, nous aussi on peut faire cette course. Bien au chaud, sans trop rien connaître de la voile, juste devant son ordi.

C'est en lisant un article sur Rue89 la semaine dernière que je me suis décidé. Ce ne fut pas très difficile d'ailleurs. D'une part j'aime beaucoup ce type de jeu, j'y avais joué un peu il y a fort longtemps sur minitel, j'assistais le bateau de mon père. Et puis ça fait parti des jeux que j'aimerais bien faire, je trouve que ce type d'évènement se prête parfaitement à un jeu alternatif. Encore le matin même je songeais à un jeu de course au large, alors évidemment quand j'ai vu que cela existait, je n'ai pas hésité longtemps.

Et puis, lisez donc l'article, et surtout regardez la vidéo. Si ce n'est pas de la promo des jeux comme les nôtres cette vidéo ? Le joueur qui devient accro, qui consulte des tas de sites météo pour préparer ses changements de bord, qui se connecte à 6h du matin pour vérifier que tout va bien sur son navire. Tous les symptômes sont présents. Et en plus... c'est un professionnel de la voile, ce qui laisse supposer sur le jeu est quand même bien ficelé.

Eh bien oui, c'est assez bien fichu. En même temps les auteurs n'en sont pas à leur premier coup d'essai. Ils sont spécialistes dans les jeux de sport à forte audience qu'ils annoncent fièrement. Le jeu est en flash, et l'interface assez simplissime, puisque l'on peut "seulement" choisir son type de voile et le cap à prendre. C'est tout. Mais c'est déjà bien suffisant en fait ! Tout le monde est à la même enseigne (ou presque...), pas de différence de bateau, ou de compétences physiques de marin. Il ne reste que la tactique et la chance. Cerise sur le gateau, la météo utilisée est la vraie météo, la seule différence c'est qu'elle ne change que deux fois par jour... ce qui est parfait pour notre type de jeu.

Voici concrètement à quoi cela ressemble :

Tableau de bord

On y voit en haut à gauche les informations sur mon bateau, son cap, sa vitesse. En dessous son type de voile, on peut désormais choisir entre 7 voiles différentes. Et c'est très intuitif, car la vitesse est recalculée en direct, on change une voile, on fait tourner le cap et on sait à quelle vitesse avancera notre embarcation. Pas besoin de cours de voile et de savoir que le Spi marche mieux vent dans le dos. Sur l'écran principal on voit son bateau, les vents avec les prévisions météo jusqu'à 36 heures, et quelques concurrents. On peut aussi s'envoyer des messages, surveiller des bateaux "amis" et consulter le sacro saint classement.

Et cela suffit. On est vite pris au jeu. On regarde les vents, on regarde surtout les prévisions. On essaie toute les voiles, on découvre qu'un bateau ça avance bien dès qu'il y a du vent, même dans le nez. On trace les routes sur 3 ou 4 jours, voire plus... et tout s'écroule dès que la météo change, alors on recommence. C'est vraiment sympa. Et on fini par le surveiller tout au long de la journée pour voir sa progression, ou si un petit changement de cap ne serait pas nécessaire...

Tableau de bord pro Et puis il y a de la concurrence. Beaucoup ! Énormément même ! Lorsque je suis arrivé le jeu avait dépassé les 100 000 inscrits. Depuis une semaine c'est passé à 160 000 joueurs. Un succès qui surprend même les organisateurs. Et il n'y a pas que des skippers du dimanche, il y a même des pros qui participent, et nous livrent de précieux conseils. Vous pouvez par exemple voir sur la mer un joli palmarès de la voile.
Et cet homme la tiens un Blog assez intéressant, on voit d'ailleurs qu'il est complètement pris au jeu lui aussi.

Dingue comme succès non ? Bon il y a plusieurs raisons. Oui le jeu est bien fichu et le mérite. Mais il faut avouer aussi qu'être le jeu officiel du Vendée Globe cela aide. D'ailleurs il y a comme un air de ressemblance avec l'application qui permet de suivre les vrais marins. Le jeu est aussi supporté par france3 et l'émission Thalassa, imbattable comme moyen de promotion. Et puis, et même surtout, il y a un gros chèque de 10 000 euros à gagner pour le vainqueur virtuel de la course ! Ça motive j'imagine !

Le seul petit bémol que je découvre, c'est les options payantes. Il y en avait 4, et ce n'est pas donné puisque c'est 9,90 euros. Je dis "avait" car une des options a été offerte à tous les concurrents. Il s'agit des voile pros. Et heureusement ! Je ne me sers que des voiles pros. Les deux voiles de bases, un spi et un foc, sont moins rapide dans la plupart des situations. Reste comme option le changement de voile automatique, pas très utile si ce n'est d'éviter le bug de changement de voile (qui m'est arrivé 2 fois grrrrr), le pilote automatique pour toujours avoir le bon angle au vent, déjà mieux, et le programatteur pour demander à changer de cap à une heure souhaitée, comme genre 4h du matin... Je ferais sans ces options, mais j'ai vu quelques navigateurs, surtout parmi les premiers, les avoir toutes.

Voila, je suis surement pas le seul à être passionné par ce jeu, j'ai déjà eu l'occasion d'échanger quelques messages avec d'autres skipper virtuel, et j'ai même trouvé des joueurs qui tienne un Blog perso. Sur ce blog on peut suivre la course du Revenant au jour le jour. Ses questions, ses interrogations, ses évolutions au classement, et surtout sa progression. Je suis comme lui, même si je ne note pas tout, j'ai quand même fait un tableau de bord sous excel pour voir si mes choix on été pertinents. Et puis un classement avec autant de joueurs c'est amusant, la moindre faute on perd 500 places, hop la ! J'ai commencé 97000eme sur 106000 en prenant le jeu en cours. Vous pouvez d'ailleurs toujours vous inscrire, vous ne commencerez pas du début mais à une position proche de leur bateau référence. Peu de chance de victoire car avec trop de retard sur les premier, mais avec une bonne marge de progression !

Quand à ma course, ça progresse. J'ai déjà gagné 25000 places ! Aucune chance de victoire, mais disons que je vise au final une place dans les 10000. Bon j'avoue, je ne compte pas que sur mes compétences tactiques, mais aussi sur ma fiabilité et ma motivation. Je suis persuadé qu'un bon nombre de bateau vont finir au beau milieu des iceberg, totalement abandonnés. Je pense aussi que la première porte à passer fera des ravages. Et puis mine de rien, la course dure 3 mois ! C'est long, très long même. Bon, il faut que j'y retourne, promis, je reviendrai faire un bilan de temps en temps.
Et si vous voulez rejoindre la course et faire un brin de causette avec mon bateau vituel, yedoyxin qu'il s'appelle, venez donc sur Virtual Regatta.

D'anciens jeux qui réapparaissent, d'autres qui disparaissent...

Posté le lundi 11 août 2008 par Oelita, rubrique Coups de coeur

Il y a quelques mois, TaupeDélire s'est arrêté. Ce jeu célèbre dans notre communauté avait été créé début 2001, voila plus de 7 ans. Il innovait alors en mettant en place un système de points d'action qui remplaçait les tours de jeu classiques à cette époque. Il introduisait ainsi une pointe de "temps réel" dans le monde du JpC, et semait le trouble dans les esprits. Jeu de tape-cases ? Manque de stratégie ? Rapidement, pourtant, ce fut un vrai succès, qui fit apparaître de vraies guildes, des fans, de nouvelles tactiques, de nouveaux métiers (taupe-sitter, eh oui)... et dont les concepts inspirèrent ensuite de nombreux autres jeux, dont un des premiers fut Mounty Hall, fin 2001.

La première bannière de TaupeDélire

Le TM (TaupeMaster) a donc définitivement fermé les jardin des taupes, et vous trouverez sur son site une page d'explications sur cette décision. J'ai moi-même joué à TaupeDélire à ses débuts, pendant plusieurs mois, et YeDo y a joué bien plus longtemps que moi. C'était un jeu très sympathique, et nous le saluons ici avec grand plaisir ! On peut noter que la lutte anti-tricheurs a visiblement beaucoup contribué à décourager les TM au fil du temps, et c'est bien dommage...

A l'opposé, j'ai noté en ce moment sur TourDeJeu une vague de News de jeux qui étaient inscrits depuis plusieurs années, et dont on n'avait plus vraiment de nouvelles.

  • La volonté de Naxos, existant depuis bientôt 4 ans, n'avait pas publié de news depuis 3 ans !
  • Même chose pour Twicy, jeu de pronostics.
  • Ryoma-Naruto est un forumactif qui possède plus de 400 membres inscrits et 50 000 messages, et revient lui aussi donner des nouvelles au bout de presque 3 ans.
  • Elite marsball, jeu de sport futuriste, sort une nouvelle version 3 ans après sa dernière actu.
  • Le top revient à Space kéké, jeu d'action futuriste inspiré de Taupe Délire (encore lui !), qui tente un grand retour après une longue période de pause : sa précédente news avait été publiée il y a 5 ans... allez, on l'encourage ? (à modifier aussi sa fiche de jeu, au moins !)

Propulsé par Dotclear